A la rencontre de Maryline, productrice de lait de brebis

BLOG

La ferme est située en face de chez moi, à 5 kms à vol d’oiseau, à côté de la troisième grande et majestueuse éolienne d’Assac (81).

Après le dédale de virages qui amène sur Courris, je me retrouve sur le versant opposé à St Cirgue, nez à nez avec ces moulins contemporains.
Le bruit généré par les grosses machines interroge encore Maryline, qui subit malgré tout les désagréments de ce ronron au quotidien.

Maryline Fages, cuisinière dans un établissement du coin, est également une épicurienne indéniable. Après avoir tenté quelques expériences fructueuses autour de la confection de yaourts et de fromages de brebis, cette passionnée du produit a décidé d’aller plus loin dans l’aventure fromagère en développant un fromage singulier avec une partie du lait que son mari tire de ses brebis.

Ce lait alimente tous les jours les affineurs de Roquefort.

Il n’est pas toujours facile de répondre aux exigences de ces sociétés tout en gardant une bonne éthique vis-à-vis des animaux. Quoiqu’il en soit, Maryline et son mari Dominique tiennent à conserver un élevage respectueux de leurs animaux. Il suffit pour cela d’admirer le terrain de plusieurs dizaines d’hectares dont les brebis disposent, de la conservation des arbres sous lesquels elles peuvent s’abriter et se gratter, la reproduction qui respecte les saisons,…
D’ailleurs aujourd’hui nous respecterons la tranquillité des ovins en évitant une intrusion en pleine traite.

La fromagerie est au sous-sol. Elle est petite mais bien équipée. Elle a été conçue par Dominique grâce aux matériels chinés sur internet avec
ingéniosité. Cela leur permet aujourd’hui de se lancer dans l’aventure sans trop d’investissements.

 

La petite entreprise familiale a déjà en stock des tommes de brebis de 2 à 6 mois d’affinage prêtes à être dégustées ! La croûte est formée par les artisons : ces petits acariens indispensables à la confection du fromage, qui lui donnent un caractère unique. En observant bien sur une surface blanche on peut même les voir travailler.

La dégustation est étonnante même à 10 heures du matin. Les papilles sont surprises en deux temps : une première sensation agréable au palais et une deuxième qui rappelle la force du fromage. Ce n’est pas pour me déplaire !

Les yaourts, la brousse (ou broccius) et le fromage frais au lait de brebis sont tout aussi succulents à la dégustation ! Peu importe l’heure, la mise en bouche est savoureuse. L’association avec la confiture de lait de brebis est tout simplement irrésistible ! A essayer en ayant conscience de la teneur protéinique tout de même, mais comme on dit, il est préférable de consommer en juste quantité mais de bonne qualité !

 

Cette visite m’a vivement intéressée et provoquera certainement des associations de produits prometteuses !

Vous pouvez dès à présent retrouver quelques-uns des produits From d’Aqui dans les paniers Crok’Papilles.

Bonne dégustation !

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Livraison gratuite

  Producteurs de qualité

 Paiement sécurisé

%d blogueurs aiment cette page :